L’accord de branche

Les entreprises du médicament, représentées par le Leem et les organisations syndicales, ont co-construit, négocié, puis signé le 25 septembre 2008, un accord de branche en faveur de l’insertion et du maintien dans l’emploi des personnes atteintes de handicap. Avec la création de l’association HandiEM qui l’anime, il est l’acte fondateur d’une politique handicap de branche qui reste novatrice dans le secteur concurrentiel en France.

Parmi les 250 entreprises de la branche, soit près de 71 000 salariés parmi les 100 000 emplois du secteur industriel.*

Cet accord a été renégocié au cours de l’année 2014, puis en 2019. Porteur de nouveaux enjeux et de nouvelles ambitions, ils ont été signés avec l’ensemble des organisations représentatives du personnel de la branche. Pour le troisième accord de branche : l’arrêté du 12 mars 2020 portant agrément de l’accord de branche « Les Entreprises du médicament » en faveur de l’emploi des travailleurs handicapés a été publié au Journal Officiel le 27 mars 2020.

Pour 2020-2022, la feuille de route d’HandiEM est claire et ambitieuse : porter le taux d’emploi à hauteur de 4% à l’horizon de 2022 :

  • mobiliser l’encadrement, sensibiliser les équipes, recruter 900 collaborateurs en situation de handicap,
  • encourager le maintien dans l’emploi, tout au long du parcours professionnel,
  • soutenir le recours au Secteur Adapté et Protégé, y compris par l’aide à de nouvelles filières adaptées aux besoins des métiers de santé,
  • innover en faveur de l’emploi inclusif, pour agir et expérimenter sur les territoires, notamment pour ouvrir davantage les entreprises au handicap psychique,
  • soutenir le quotidien, des salariés en situation de handicap et leur proches, par le recours à un fonds social de solidarité.

*Chiffres juin 2015